Cosmopolite

Une Voix Pour Tous


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Differente signification de Esprit dans la bible

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Origine des termes "intégrisme" et fondamentalisme" :

Au XVIIème siècle, dans le droit fil du cortège de conflits, d'actions et de réactions que, depuis la Renaissance en Europe occidentale, humanistes puis libres penseurs d'une part et clergé catholique d'autre part entretiennent – les premiers au nom d'une certaine vision de l'homme et au nom de la raison, les autres au nom de la foi –, un mouvement voit le jour qui entend vouloir passer au crible de la raison chaque donnée de la foi chrétienne et de la Bible et critiquer tout ce qui apparaît irrationnel. C'est le "rationalisme", et certains penseurs occidentaux nommeront la période qui s'ouvre : "l'âge de la raison". Lord Herbert et Hobbes sont quelques-uns des leaders de ce mouvement de pensée. On dira de Voltaire (XVIIIème siècle) qu'il appartient à la même tendance.

Les idées rationalistes seront reçues différemment dans les milieux croyants du christianisme. Parmi les deux grandes tendances qui se dessinent figurent d'un côté le "modernisme", de l'autre le "renouveau catholique".

La tendance "moderniste" entend allier la foi chrétienne – à laquelle elle est attachée – et les arguments des rationalistes – aux idées desquels elle est également sensible. Elle reste convaincue de la véracité de la Bible dans son essence mais pense que l'interprétation en a été faite par l'Eglise d'une façon qui est discutable et qu'une révision complète des dogmes de la foi chrétienne s'impose à la lumière de la rationalité moderne ; certaines parties non importantes du texte biblique peuvent également, en cas de nécessité, être considérées comme non authentiques. Ernest Renan appartient à ce courant de pensée.
Pour le "renouveau catholique", en revanche, il est hors de question de remettre en cause les dogmes de la foi chrétienne professés depuis tous ces siècles ; ce mouvement refuse donc aussi bien les idées rationalistes – qui sont d'ailleurs souvent édictées sur le ton du scepticisme voire de l'ironie – que les idées modernistes. Les idées "modernistes" sont condamnées par l'Eglise en 1907. Pour cette dernière, tous les dogmes adoptés par les chrétiens depuis des siècles sont valables, et le renouveau consiste à les affirmer de nouveau.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum